Jackpot (de peinture)

En mai 2017 à New-York, un tableau sans titre de Jean-Michel Basquiat a été vendu aux enchères 110,5 millions de dollars (99,5 millions d’euros).

La vache !!!

Vu que l’espoir de toucher un jour une retraite décente s’amenuise de réforme en réforme, je devrais sérieusement envisager de me mettre à la peinture…

Bon, je sais bien que n’ai aucune chance de gagner presque 2000 ans de salaire d’un coup en vendant un tableau, même si je le fais ressembler à une toile de Basquiat. Tant pis. Je continuerai à me contenter de like sur mes petits dessins…

La fable.

Voici un dessin inspiré de l’actualité de la semaine. Le gros morceau de la rentrée, c’est la réforme des retraites. J’écris « gros morceau » parce que pour moi, c’est un peu dur à avaler. La méthode est toujours la même, un grand classique : On t’endort avec une belle histoire, et à la fin on te pique le fromage. Une fable, quoi !

La technique fonctionne, alors pourquoi s’en priver, hein ?!?

Malgré les revers de fortune que nous connaissons depuis plusieurs années, je garde quand même l’espoir qu’un jour nous ne nous laisserons plus berner et qu’ensemble, nous arriverons virer cette poignée de filous qui s’arroge le droit de décider à notre place comment répartir le fruit de ce que nous produisons.

Tout va bien !

Quand tu commences à recevoir des messages d’amis internautes qui s’enquièrent de ta santé, tu te dis que ça fait quand même pas mal de temps que tu n’a rien publié sur ton blog…

Je vous rassure tout de suite : Tout va bien. J’étais juste beaucoup occupé ces derniers mois, et je n’ai pas produit grand chose. A force de courir partout, j’ai un peu perdu mes réflexes de bloguer invertébré. Je compte m’y remettre, mais avec les vacances qui approchent, le redémarrage risque d’être un peu lent. Alors en attendant, voici une image de paysage avec un gros rocher au milieux.

De quelle couleur est Gilles ?

Coucou me revoilà…
En vérité, je n’étais pas bien loin. J’étais juste absorbé par une activité aussi chronophage que nécessaire : le tri et l’archivage de nos photos numériques.

Ce n’est pas fini, mais cela fait plusieurs semaines que je passe mon temps libre à ça. Aussi, j’ai décidé de faire une pause, le temps de publier un p’tit dessin qui certes ne donnes pas la couleur de Gilles, mais celle d’Escargolio quand il fait son cinéma.