Le play-snail

Si vous avez habitude de vous promener au Kikimundo, vous aurez sans doute constaté qu’Escargolio plaît aux femmes, c’est indéniable. Il faut dire que notre ami a pour lui des qualités qui relèguent au rang de créature difforme n’importe quel play-boy de salon. Son regard pétillant, son sourire enjôleur, son corps sculptural de dieu antique, son esprit vif , son humour fin ou encore sa « baba de caracole » sont autant d’atouts qui font de lui un tombeur à son corps défendant. On raconte même que lors d’un séjour à Hollywood, il séduisit une célèbre actrice. Cette histoire est peu connue car à l’époque la jeune femme était proche du pouvoir et la NSA mit tout en œuvre pour étouffer l’affaire. Mais défiant toute censure et au nom de la liberté de la presse et du droit de savoir, je vous révèle aujourd’hui un document exclusif attestant de la véracité de cette anecdote.

Marilyn et Escargolio

2 réactions dans “Le play-snail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *