Le calendrier de l'an III

Vous l’avez peut-être remarqué. Ces dernières semaines, je me suis démené comme un beau diable pour avoir assez d’images afin de fabriquer le calendrier que ma Blondinette m’avait demandé. C’est que les enfants, ça prend vite de mauvaises habitudes. Tu fais un calendrier deux années de suite et PAF ! La troisième année ils en réclame un autre.

Et bien le voila ! Le calendrier “Escargolio à la façon de” est prêt, et il est même arrivé avec un peu d’avance.

Escargolio à la façon de – Calendrier 2020

J’en ai fait imprimer 25. Ils sont à 9€ l’unité, plus les frais de port estimés autour de 5€ pour la France métropolitaine. ( Je n’ai pas encore les enveloppes…)

Si vous ça vous tente, laissez-moi un message…

Où sont-ils donc ?

Henri de Toulouse Lautrec décrivait dans ses peintures et ses croquis la vie des cabarets et des bordels du Montmartre de la fin du 19eme siècle. Je regarde certains de ses dessins avec un brin de nostalgie. Ils me rappellent un temps révolu où je traînais moi-même dans les bistros parisiens. C’était le temps des études. Le lycée portait le même nom que le café d’à coté. C’est là qu’est né Escargolio, il y a plus de trente ans.

Et me voici écoutant Frehel chanter “Où sont-ils donc” et Reggiani interpretant “Paris ma rose” d’Henri Gougaud. Nostalgie quand tu nous tiens…

Couleur et transparence

On a tous en tête un tableau de Louis Toffoli, tout en formes, couleur et transparence. Ces peintures sont pour moi synonymes d’évasion. Elles m’ont permis quelques fois d’échapper au mortel ennui des salles d’attente en m’ouvrant une fenêtre vers l’ailleurs. Rendons leur hommage avec ce dessin à la façon de…