Zani-mots – 404

Ce chiffre 404 affiché comme ça, ça me fait bizarre. On dirait qu’il y a une erreur de page HTML. C’est aussi le numéro du bus qui n’emmenait au collège de Courcouronnes quand on habitait à Grigny. C’était il y a bien longtemps. Aujourd’hui, cette ligne de bus ne passe plus par Grigny, et la commune de Courcouronnes a disparu… Bref, ce n’est pas le sujet. On est là pour montrer un zani-mot. Aujourd’hui, c’est une tortue. Elle m’a été demandée il y a environ un mois par madame Crispin avec le prénom Noémie dedans.

Réformer, encore.

Encore une réforme, une de plus. Au fil du temps, ce mot qui devait annoncer un progrès est devenu pour les classes populaires synonyme de régression sociale. Et il est accompagné du sentiment qu’on nous prend vraiment pour des demeurés. Toutes ces histoires de système plus simple et plus juste, je n’y crois pas. Je ne vois là qu’une manœuvre de plus pour faire croître la part des assurances privées.

Puisque nous pouvons encore protester et montrer notre mécontentement, n’hésitons pas ! Mardi 10 décembre je serai dans le cortège.

Zani-mots – 403

Voici un zani-mot pour mon collègue Jean-Jacques. Il m’a laissé le choix du motif. Je n’ai pas eu à réfléchir beaucoup. J’ai choisi pour lui le requin. Les mauvaises langues diront que c’est parce qu’il a une grande gueule, mais pas du tout. Jean-Jacques est grand et il a les cheveux blancs, et quand je le vois débarquer dans notre bureau je me dis – Tiens, voila le grand blanc !

Et ça, ça me fait penser à un ce requin…