Zani-mots – 395

J’ai trouvé le temps de faire les zani-mots que madame Lourd a demandé au mois de juin, malgré une rentrée particulièrement chargée cette année. A coté des visites, déménagements, rentrées, fête de l’Huma à La Courneuve, je travaille aussi sur les évolutions de ce blog et j’envisage de faire une montée de version du système d’exploitation de mon ordinateur (passer à Debian 10).

Voici donc les papillons Thaïs et Maëlle que j’ai mis aux couleurs de l’automne parce que c’est la saison.

Jackpot (de peinture)

En mai 2017 à New-York, un tableau sans titre de Jean-Michel Basquiat a été vendu aux enchères 110,5 millions de dollars (99,5 millions d’euros).

La vache !!!

Vu que l’espoir de toucher un jour une retraite décente s’amenuise de réforme en réforme, je devrais sérieusement envisager de me mettre à la peinture…

Bon, je sais bien que n’ai aucune chance de gagner presque 2000 ans de salaire d’un coup en vendant un tableau, même si je le fais ressembler à une toile de Basquiat. Tant pis. Je continuerai à me contenter de like sur mes petits dessins…

La fable.

Voici un dessin inspiré de l’actualité de la semaine. Le gros morceau de la rentrée, c’est la réforme des retraites. J’écris « gros morceau » parce que pour moi, c’est un peu dur à avaler. La méthode est toujours la même, un grand classique : On t’endort avec une belle histoire, et à la fin on te pique le fromage. Une fable, quoi !

La technique fonctionne, alors pourquoi s’en priver, hein ?!?

Malgré les revers de fortune que nous connaissons depuis plusieurs années, je garde quand même l’espoir qu’un jour nous ne nous laisserons plus berner et qu’ensemble, nous arriverons virer cette poignée de filous qui s’arroge le droit de décider à notre place comment répartir le fruit de ce que nous produisons.