Pleine lune

Non, ce titre n’est pas une allusion voilée à une quelconque pénurie de papier toilette. Il fait références à “Pleni luna”, un ensemble de lithographies de l’artiste cubain Wilfredo Lam dont je me suis inspiré pour cet Escargolio à la façon de…

Zani-mots – 417

Aujourd’hui c’est lundi. Huitième jour de confinement et premier jour de chômage. Ce matin, j’ai fait quelques courses. Zamour m’a envoyé à la superette d’à coté, pensant qu’il y aurait moins de monde qu’en grande surface et donc que ce serait moins dangereux. Ce ne fût pas une bonne expérience. Un grand nombre de rayons étaient vides. On peut se dire qu’il n’ont pas été remplis après la grosse affluence du weekend, et qu’avec cette histoire de confinement, les gens ont dû faire des réserves. On peut comprendre la peur de manquer pour ce est de la bouffe, mais il y a des articles pour lesquels la pénurie s’explique moins. Il n’y avait plus de papier de cuisson sulfurisé par exemple. C’est bizarre, hein ?!? Peut être que les gens qui n’ont pas trouvé de papier toilette ce weekend se sont rabattus sur le papier cuisson. Va savoir…

Pour l’instant cette histoire de chômage ne m’affecte pas trop. J’ai une belle liste de demandes de zani-mots à satisfaire. En voici un d’ailleurs. C’est le Flavio hippocampe demandé par madame Crispin.

Zani-mots – 416

Aujourd’hui, j’ai découvert que le télé-travail avait certains avantages. On peut, par exemple, jouer du ukulélé pendant les réunions de service sans déranger personne. Je vais certainement avoir plus de temps pour dessiner à partir de la semaine prochaine, vu que je serai au chômage quatre jours sur cinq. En attendant, voila un papillon demandé par Marie-Pascale de MP BRODERIE qui cherche un logo pour son atelier…

Zani-mots – 415

Allons bon ! Au boulot, ils nous ont demandé de ramener nos ordinateurs à la maison à cause du virus dont on nous rebat les oreilles depuis plusieurs semaines, des fois qu’on serait obligé de bosser de chez nous… Je suis à la maison et j’ai l’ordinateur du boulot avec moi, mais il va gentiment rester dans sa sacoche. J’ai fait mes heures en quatre jours, alors aujourd’hui c’est repos. Je peux donc dessiner pour madame Sylvie un zani-mot avec des chiens pour une passionnée de chiens.