La guerre, y a toujours une raison !

Le titre de ce billet fait référence aux premiers mots d’une chanson de Richard Gotainer : La guerre (Album Vive la Gaule – 1987).

Aujourd’hui, 11 novembre 2022, Le Kikimundo commémore à sa façon la fin de la première guerre mondiale avec cet Escagolio à la façon de inspiré d’un tableau de Marcel Gromaire.

Après un jeu de massacre qui a duré quatre ans et des millions de vies sacrifiées, on s’était dit que ça serait la der des ders. Plus jamais la guerre. Nie wieder Krieg. Mais non finalement. On remet une pièce dans la machine, et c’est reparti comme en 14 ! Et pourquoi ?

On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels.

Anatole France, Lettre publiée dans L’Humanité du 18 juillet 1922

… Et on reprend tous en cœur la chanson de Gotainer : La guerre, y a toujours une raison !

Profil d’escargote

On connaît surtout Aristide Maillol pour ses sculptures, notamment celles qui décorent le jardin des tuileries à Paris. On le connaît moins pour ses peintures.

J’en ai découvert une récemment qui, dans sa composition, m’a rappelé un tableau de l’artiste japonaise Shōen Uemura que j’avais gastéropodisé. J’en ai également fait une adaptation. La voici.

Voici un lien vers un article consacré à Aristide Maillol sur le site de l’EssentiART où vous pourrez voir l’image qui m’a inspiré : L’EssentiART – Maillol

L’avenir dans le cube.

Nous partons en Russie au début du 20eme siècle avec ce dessin qui tente d’imiter le style cube-futuriste d’un tableau de Lioubov Sergueïevna Popova. A cette époque, Les professionnel de la divination pouvaient voir l’avenir dans des boules de cristal, alors que les artistes d’avant-garde le voyaient plutôt dans des cubes colorés.

Je m’y suis repris à trois fois avant d’obtenir une image qui me satisfasse. J’ai dû retoucher les formes géométriques qui composent le sujet et j’ai aussi hésité sur couleurs. Il semble que je ne sois pas le seul. En parcourant la page consacrée à Lioubov Popova sur le site WikiArt, on s’aperçoit qu’elle a réalisé plusieurs tableaux sur le même modèle. Finalement, celui-ci n’est qu’une variation de plus avec, certes, un léger changement au niveau du motif.

Le tableau qui a servi de modèle est visible ici : Lioubov Popova sur WikiArt

Un air d’été

Un titre emprunté à une chanson d’Antoine de 1985 pour vous présenter une image estivale inspirée d’un tableau du peintre espagnol Joaquín Sorolla, María en la playa de Biarritz.

C’est bientôt les vacances. Ce ne sera pas à la mer, mais ça ne fait rien. Les vacances c’est toujours bien !

Vous trouverez l’image originale dans une page consacrée à Sorolla sur le site Connaissance des arts : Un été avec sorolla