AmerEscarGothic

Cette semaine, le musée du Kikimundo s’enrichit d’un nouveau tableau. Il s’agit d’une œuvre que le peintre américain Grant Wood aurait pu réaliser en 1930. Lors d’un séjour à Eldon dans l’Iowa, l’artiste trouva l’inspiration en admirant une petite maison de style néogothique. Il en fit le décore d’un tableau où deux escargots ruraux symbolisant la vie dure et austère des petites gens apparaissent au premier plan. Notre conservateur affirme que la dimension avant-gardiste de cette allégorie déconcerta quelque peu le public qui lui réserva un accueil plutôt froid. Grant Wood en aurait alors fait une seconde version plus classique, en prenant pour modèle sa sœur et son dentiste.

 

AmerEscarGothic

Arcimboldons un escargot

On ne peut pas vraiment dire que ma Blondinette m’ait mis la pression. Disons qu’elle a quand même pas mal insisté. Bref, je viens de m’inscrire à la deuxième édition de l’imagina’livres, le salon du livre organisé par l’association Imagin’arium

Maintenant, J’ai quelques mois pour renouveler mon stock d’illustrations…

Escargolio façon Arcimboldo
Acimboldons un escargot…

Surréaliste

Saviez-vous qu’Escargolio faillit apparaître dans un tableau surréaliste ?
En effet, en 1946 un célèbre peintre Catalan invita notre gastéropode préféré à lui servir de modèle dans une œuvre qu’il devait réaliser dans le cadre d’un concours. L’artiste fit quelques croquis, mais se rappelant soudain le goût immodéré de ses compatriotes pour les escargots grillés, il eut peur que ceux-ci ne lui bouffent sa peinture. Il renonça donc à son projet initial et remplaça les escargots par des éléphants.
Après des années de recherches, nous avons pu retrouver ce tableau qui n’a jamais été peint et sur lequel on reconnaît très bien Escargolio. Nous sommes fiers de pouvoir vous le montrer aujourd’hui.

La procession des baveux à grandes pattes
La procession des baveux à grandes pattes