Tout est bon dans le cochon.

J’ai essayé d’adapter ce tableau de Jacques-Louis David représentant Napoléon Bonaparte alors premier consul qui franchit les Alpes au col du Grand-Saint-Bernard lors de la deuxième compagne d’Italie. Et bien je peux dire maintenant que ce n’est pas facile de faire tenir sur un cheval un escargot en uniforme enveloppé dans une couverture !

Il y a cinq versions de ce tableau. Je me suis inspiré de la première.

Et pour ceux qui s’interrogeraient à propos du titre de billet, c’est tout simplement lié au fait que le saint Bernard qui a donné son nom au col franchi par Bonaparte, c’était prédicateur du XIème siècle Bernard de Menthon qui fut pendant un temps archidiacre d’Aoste, ville Italienne connue pour son jambon, et c’est ce qui m’a mis en tête ce célèbre dicton populaire.

Pionnier de l’abstrait

Avant de partir en vacances, je vous laisse cet Escargolio à la façon de František Kupka. Cette image est inspirée du portrait du musicien Follot, un tableau à mi-chemin entre figuration et abstraction.

Je dois recompter, mais je crois bien avoir assez d’images pour fabriquer le calendrier 2022. Si je ne traîne pas, je pourrais vous le proposer avant Noël.