Zani-mots – 320

Au mois de mars, madame Schloutzi avais demandé un dessin de salamandre portant le nom de Thibault. Le voici.

 

J’ai demandé la vie à l’amour qui la donne,
Mais vainement; je n’ai jamais aimé personne
Ayant au monde un nom.
J’ai brûlé plus d’un cœur dont j’ai foulé la cendre,
Mais je restai toujours, comme la salamandre,
Froid au milieu du feu.

La Comédie de la Mort et poésies diverses, Une nuit de Cléopâtre (1838) – Théophile Gautier

2 réactions dans “Zani-mots – 320

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *