Les symboles de la nation

Depuis sa création, le Kikimundo rêve d’une reconnaissance internationale et caresse le secret espoir de devenir un jour membre de L’Organisation des Nations Unies. Mais pour y parvenir, nous devrons travailler notre image afin de mieux nous faire connaître des autres nations. On n’entre pas comme ça dans la cour des grands…
En effet, tous les pays se dotent de symboles incarnant l’esprit de la nation, et pour ne pas faire pâle figure à côté autres, nous devons dès aujourd’hui définir nos propres symboles. Ils permettront à chaque citoyen de se reconnaître dans nos idéaux et d’affirmer notre identité kikimundaise au monde entier en véhiculant nos valeurs fondamentales.

Les États ont coutume de choisir un animal emblématique pour se représenter. Citons par exemple le coq français, l’aigle à tête blanche américain, le kangourou en Australie ou encore le phoque pour les Grecs. Notez, pour ce dernier exemple, qu’il n’existe pas de texte officiel. Il s’agirait plutôt d’une légende populaire prêtant aux Grecs et aux phoques un goût commun pour des moeurs dissolues qui ont ruiné la réputation des cités bibliques de Sodome et Gomorrhe. Pour en revenir à notre emblème, à l’époque où je mécaniquais comme une bête dans un lycée technique parisien, j’ai adopté un petit gastéropode. Depuis, cet animal doux et affectueux m’accompagne partout et je l’utilise souvent comme messager, quand je corresponds avec un mes proches ou encore pour faire part d’un évènement familial. Et c’est pour rendre hommage à ce fidèle compagnon qui m’accompagne depuis prés d’un quart de siècle, que le Kikimundo choisit l’escargot comme emblème de la nation. Dans l’inconscient collectif, la bête à cornes est synonyme de force et de puissance. Bon d’accord, ça ne s’applique pas à l’escargot qu’on associe plutôt à la lenteur. Qualificatif qui, du reste, correspond parfaitement à ma capacité de production en terme de chroniques (vous vous en rendrez assez vite compte en visitant régulièrement le Kikimundo).

Dans la série des symboles nationaux, il nous faut aussi un drapeau. Un drapeau derrière lequel se ralliera notre peuple pour défendre les idéaux immortels de la nation. Un drapeau que les Kikimundais seront fiers d’arborer lors des cérémonies d’ouvertures aux jeux olympiques. Et puisque nous avons un emblème, autant l’utiliser. Je vois bien au centre du drapeau une spirale représentant symboliquement notre ami l’escargot, et dans le coin sud-ouest, un disque dans un cercle rappelant que le Kikimundo est une enclave. Pour les couleurs, pas besoin d’aller chercher très loin : La plupart du temps, notre pays se situe en Midi-Pyrénées, nous adopterons donc les couleurs de cette région pour notre propre drapeau, histoire de ne pas trop faire tâche.

escar_image2Et pour compléter la panoplie, il ne nous maque plus qu’un hymne national. Ben oui, évidement. Il en faut bien pour tout le monde. Les aveugles aussi ont le droit de subir les symboles nationaux. Et puis, le jour où le Kikimundo remportera une épreuve sportive dans une compétition internationale, on aura l’air malin sans hymne national.
Il faut donc trouver un air entraînant et facile à retenir. J’ai pensé en premier lieu à “La bite à Dudule”, chanson qu’on peut utiliser en toute occasion. Je l’ai moi-même essayé en berceuse sur mes enfants quand ils étaient nourrissons. C’est très efficace ! Le problème avec ce chant pittoresque, c’est qu’il ne recueille pas l’adhésion de toute la population. En effet, notre gardienne des traditions et du savoir-vivre refuse catégoriquement de le chanter. Je me suis donc concentré sur notre emblème et, comble du hasard, notre animal fétiche à donné son nom à une comptine que nos pitchous ont appris en maternelle : Petit escargot.
Mes chers amis, levons nous et chantons tous ensemble l’hymne du Kikimundo.

Petit escargot
Porte sur son dos
Sa maisonnette
Aussitôt qu’il pleut
Il est tout heureux
Et sort sa tête.

Merci à tous. (Ça va donner lors des cérémonies protocolaires.)

Et voila. Avec son emblème, son drapeau et son hymne, le Kikimundo se met sur un pied d’égalité avec les autres nations. On pourrait trouver aussi une devise, une phrase sortie d’on ne sait où, avec un sens caché à laquelle on peut trouver une demi-douzaine d’interprétations. Ou même une phrase en latin.
Enfin… Je préfère qu’on en reste là pour l’instant, car à trop abuser des symboles, ça va vite devenir N’importe-quoi.

19 réactions dans “Les symboles de la nation

    1. Bonjour Madame Yue-Yin,
      J’enregistre votre proposition. Elle sera examinée un peu plus tard par la Commission des symboles de la nation. Notez qu’au chapître des phrases en latin nous avons aussi ” Ad majorem Kikimundei gloriam ” (Pour la plus grande gloire du Kikimundo) ou encore ” Quid novi, Doc ? ” ( Quoi de neuf Docteur ? – Formule de salutation attribuée au facétieux Bugs Bunnius).

  1. je tiens à me désolidariser totalement des honteuses rumeurs dont le président-fondateur du kikimundo se fait le porte parole quant aux moeurs du peuple grec – je prend ça comme une attaque personnelle de mes ancêtres dont je saurais exiger réparation en temps et lieu !

    1. Oooooh , la belle réaction épidermique !
      Eh, Gardienne, il faut relativiser. C’est juste des ” on dit “.
      Moi même, j’ai des ancêtres phoques et je n’en fais pas tout un plat.
      Et puis je croyais que ta grand-mère était turque…

    1. C’est trés facile. Il suffit d’en faire la demande.
      Il existe même une procédure accélérée si vous avez le statut de réfugié politique.
      ;o)

  2. Ne confondons pas tout ! grecque de smyrne née dans l’empire ottoman – c’est quand même romantique ! mes respects à tes ancêtres !

  3. Cher Monsieur Kiki, avec tout le respect dû à notre cher président du Kikimundo, je souhaiterais préciser que l’expression exacte est “.. comme un FOC” et que cela n’a rien à voir (d’après mes recherches) avec le phoque. Sympathique animal s’il en est. Le Foc est une voile derrière laquelle se cachaient les coquins, si vous voyez ce que je veux dire…

    cela dit, je suis la recommandation de Mme YueYin concernant la devise du Kikimundo. J’avais bien pensé à fluctuat nec mergitur, mais à ce qu’il parait c’est déjà pris (on se demande bien par qui!) et en plus, les escargots, dans l’eau, coulent…

    1. Bonjour Madame Choupynette,
      Nos amis les pinnipèdes vous remercient d’oeuvrer à leur réhabilitation.
      Je connais l’expression sous les deux orthographes, avec une référence sérieuse et au moins deux explications plausibles pour chacune. J’utilise l’une ou l’autre au gré de ma fantaisie. Concernant cette expression, je marche à voile et à vapeur…

  4. Merci Mr Kiki !

    Grâce à vous, j’entame 2007 le sourire aux lèvres – et ce n’était pas gagné :-)

    Bonne année à vous…

    1. Bonjour Monsieur Thom,
      Content d’avoir de vos nouvelles et d’avoir pu distraire quelques instants. J’espère de tout coeur que vous trouverez vite d’autres raisons de vous réjouir que ces quelques pitreries.
      A bientôt.

      (Ah ! J’allais oublier…) Bonne Année.

  5. bravo mon kiki je suis fière de toi je vois que escargolio n’a pas quitté tes pensées bonjour à kikimundo

  6. j’pensais, faudrait pas une capitale au kikimundo ? Afin que vous puissiez présenter votre candidature pour les recevoir les J-O, les organiser, comme Paris ou Pékin… La classe quoi

    Bises

    1. Euh… Pour recevoir les Jeux Olympiques, ça n’est pas pour tout de suite. Nous n’avons aucune infrastructure. Dés demain, je commence à creuser la piscine dans mon jardin. Le seul problème, c’est que pour qu’elle soit olympique, je vais devoir aussi creuser chez les voisins. Et je crains qu’ils soient plutôt hostiles à mon projet…

  7. Dites, je viens juste de parcourir cet article (comme quoi, mieux vaut tard que jamais)
    Vous disiez quoi, exactement, sur les grecs ? et les phoques ? vous prenez des risques, étant entouré de dignes descendantes de cette charmante nation (encore, que, charmante …). Je vous rappelle que vous faites des migrations estivales …
    Sachez qu’en Grèce, l’expression concernant les moeurs des phoques et autres étrangetés, en traduction littérale, c’est “PD comme un français”. Cela dit, il n’y a aucune référence sur les Kikimundais. Kikimundiens ? Kikimundites ? Kikigolais ? Il faudrait aussi que vous nous disiez comment appeler les dignes habitants de votre enclave escargolienne.

    1. Bonsoir Madame Tina,
      Comme je le disais à la Gadienne en colère (Voir commentaire N°2) ce ne sont que des “on dit”. Quant à l’expression “pédé comme un français”, j’ai peur que nos amis Grecs ne soient pas loin de la vérité car avec le résultat des dernières élections présidentielles, on est bien partit pour tous se faire mettre…

      De manière courante, les habitants du Kikimundo sont appelés les Kikimundais, mais si vous préférez, vous pouvez tout simplement dire Le peuple glorieux et fier du Kikimundo.
      A bientôt

  8. Bonjour a monsieur Kiki,

    Je souhaiterais rebondir sur la reflexion de ma’ame tina à propos des grecs et des phoques…C’est vrai ça pourquoi tant de méchanceté envers ces braves petites bètes dont les moeurs ne sont absolument pas dissolues puisque si je ne me trompe et que mes sources sont exactes les “phoques” dont il est question dans l’expression à laquelle il est fait référence n’est pas l’animal mais la voile (FOC) qui est celle qui prend le vent par derriere…

    Il était donc souhaitable pour la réputation de ces pauvres petites betes que la vérité soit rétablie. Quand à la réputation des grecs je n’en connais pas assez de sexe masculin pour rétablir quoi que ce soit !!!

    bonjour chez vous

    1. Bonsoir Monsieur Lomemor du domaine des 4 vents (alias Le Gludo),
      J’ai déjà répondu à cette remarque (voir commentaire N°5).
      C’est là tout le problème de la tradition orale : plus personne ne peut dire quel est vraiment le mot utilisé quand il a des homophones. ( Non, Monsieur Lomemor du domaine des 4 vents (alias Le Gludo), il ne s’agit pas de téléphones à l’usage exclusif de la communauté gay, ce sont des mots différents se prononçant de la même façon).
      A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *