Arrête ton cinéma…

Voici une anecdote concernant Afred Hitchcock qui, j’en suis sûr, fera la joie de nos amis cinéphiles.  Cet épisode de la vie du grand réalisateur est peu connu et on ne peut douter de son authenticité puisqu’il m’a été conté par la cousine du copain d’une amie de ma sœur qui connaissait par cœur toutes les chansons de la princesse Stéphanie de Monaco dont la mère, Grace Kelly, a tourné trois films sous la direction d’Hitchckok. C’est vous dire…

En 1960, quelques jours après la fin du tournage de “Pycho”, Afred Hitchcock croisa par hasard un escargot qui se baladait dans les studios de Universal Pictures. Cet escargot n’était autre que notre ami Escargolio. Hitchckock devina tout de suite en lui un artiste de talent et suite à cette rencontre fortuite il eut l’idée de réaliser un film animalier dans lequel Escargolio aurait le premier rôle. Il demanda donc au scénariste Evan Hunter d’adapter pour le cinéma “La trace de l’escargot”, un roman policier de Benoît Bouthillette. Mais très vite, ce projet s’avéra impossible à mettre en œuvre, car en 1960 Benoît Bouthillette n’était pas encore né et il n’écrira son livre que quarante-cinq ans plus tard. La mort dans l’âme, Hitchcock renonça donc à diriger le grand Escargolio dans son film animalier et dut se contenter de faire tourner quelques vulgaires volatiles…

hitch1

Moralité : Il n’y a pas que les candidats à la présidence de la république qui peuvent raconter n’importe quoi…

19 réactions dans “Arrête ton cinéma…

  1. Pffff, en plus, dans son film, il n’a même pas pensé à moi. Les chouettes, c’est quand même bien plus impressionnant que ces mouettes vulgaires mais non, Monsieur Hitchcock trouvait ça mieux… on est bien peu de choses.

    1. Effectivement Madame Isil, je ne me souviens pas avoir vu de chouette dans ce film. Il y avait toutes sortes de volatiles, des goélands, des corbeaux, et même un canari, mais pas de chouette. Il est possible que Monsieur Hitchckok ait essayer de vous joindre, mais peut-être étiez vous occupée à livrer des lettres pour Harry Potter. Cela expliquerait pourquoi vous n’apparaissez pas dans ce film…

      A bientôt.

  2. :-O J’en reste bouche bée… Quelle histoire, Mr Kiki !
    Cette anecdote cinématographique restera dans les annales !
    La photo inédite montre combien ces deux là, avec un petit air de famille, vibraient sur la même longueur d’onde…
    mais comme dit le proverbe chinois : “Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt”…
    Si je puis me permettre, je trouve qu’Escargolio a un petit air phallique mais cela n’ôte rien à l’affaire !
    C’est pourquoi, pour certaines femmes, il aurait s’agit d’un film d’horreur !
    Mon amie Caroline est d’ailleurs terrifiée par tous les gastéropodes… et elle a dû abandonner le jardinage !
    Va savoir pourquoi… il sont si mignons pourtant !
    Allez, à bientôt pour suivre le fabuleux destin d’Escargolio !

    1. Bonjour Madame la Fée DéCabossée,
      En effet, cette histoire est extraordinaire, et je ne m’explique pas qu’aussi peu de gens la connaisse.
      En ce qui concerne l’aspect phallique d’Escargolio, vous n’êtes pas la première à le remarquer. Intéressé proteste énergiquement lorsqu’on fait cette comparaison. Il est vrai qu’il n’est jamais agréable de se faire traiter de tête de nœud.Mais je reconnais que sans sa coquille… C’est la malédiction de l’escargot.

      A bientôt.

  3. ca me rappelle un scenario que j’avais écrit, dans lequel un escargot (le rôle était bien sur pour Escargolio), poursuivi par des méchants, trouve refuge chez un petit garçon. d’abord effrayé, celui ci le cache à sa famille et une solide amitié se noue. Malheureusement l’escargot a la nostalgie de sa salade natale et aidé par le petit garçon fini par rentrer chez lui au nez et à la barbe des méchants… j’avais envoyé le scénario à Spielberg, je n’ai jamais eu de nouvelles!! :-(

    1. :-bd Excellente idée Monsieur Xavier ! Escargolio aurait été ravi de participer à ce film. On aurait même pu exploiter sa capacité à faire voler les bicyclettes…
      On se demande bien pourquoi Spielberg ne vous a pas contacté. ;)
      A bientôt.

  4. Délirant tant de culture!! Je suis impressionnée par le talent d’escargolio et navrée que l’adaptation n’ai pu être réalisée!!! Nous sommes sans aucun doute passé à côté de ce qui aurait pu être le plus grand monument du cinéma! Quel gâchis!!

    1. Oui Madame Anaïs plume, c’est bien dommage. Mais tout espoir n’est pas perdu. Cette anecdote aujourd’hui révélée inspirera peut-être Martin Scorses ou Quentin Tarantino…
      A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *